Welcome! Anonymous

The patented ONESAILS OMER & ORI wing sail systems

The patented ONESAILS OMER & ORI wing sail systems

Messagepar Laurent » 29 Jan 2013, 11:44



Bonjour,

Une nouvelle venue : l'aile souple développée par OneSails : the Ori wingsail.
OneSails est une entreprise internationale au siège social situé en Italie.
Après recherche sur le net, on peut comprendre que Onesails a créé pour l'occasion une société israélienne, Oriwingsail Ltd , tout comme l'est la société Omer wingsail Ltd, avec laquelle Onesails a collaboré pour créer cette aile souple qui n'est pas sans rappeler les premires moutures proposées par Omer. Voilà pour la petite salade plus ou moins interne  ;)

L'aile Ori et l'aile Omer sont deux déclinaisons d'un même concept.
La première dédiée aux petits croiseurs, la deuxième aux croiseurs habitables.



Les caractéristiques de l'aile, citées par les concepteurs :

1. 20% smaller area for same performance.
2. Soft wing technology - wing made from sailcloth.
3. Unique dropping capability wing.
4. Simple, easy to use system, ideal for shorthanded fast cruising and cruiser racing.
5. No shrouds, no chain plates, no winches.
6. Easy main sheet trimming (wing is semi balanced).
7. Single mainsail halyard for small boats.
8. 3 mainsail halyards for big boats to make sail handling easier through better control.
9. Much higher wind range due to Camber trimming.
10. Possibility of reefing - not possible on other wings.
11. Better upwind performance (angles and less heeling).
12. Downwind: more stable and easy to handle.
13. Optional jib, Code 0, Gennaker for very light wind.
14. Easy internal lazy jack system.










































La page du site Onesail, consacrée à l'aile :
http://www.onesails.com/wingsails.php


Des partants pour la conversion ?



Laurent.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: The patented ONESAILS OMER & ORI wing sail systems

Messagepar Nrs » 12 Juin 2013, 19:01

Une nouvelle version chez OMER wing sail ...

http://www.omerwingsail.com/

Une petite question : ça semble être toujours testé sur le bateau personnel de l'inventeur, existe t'il 1 client qui ait tenté la conversion ??? :?:
Nrs
 
Messages: 126
Inscription: 15 Avr 2012, 20:17

Re: The patented ONESAILS OMER & ORI wing sail systems

Messagepar Laurent » 12 Juin 2013, 19:05

En tout cas, on peut se féliciter d'une persévérance qui finira bien par payer.
L'aile Omer est certainement celle, à profil unique, la plus prometteuse.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: le comparatif Omerwing/Marconi par V&V

Messagepar Laurent » 27 Juin 2013, 12:20

Le numéro de juillet 2013 de la revue "Voiles et Voiliers" comporte un dossier sur les voiles épaisses.
L'un des articles relate la confrontation de deux Seascapes 18, l'un équipé d'une voile Marconi actuel et l'autre de l'aile Ori produite par Onesails.
Surface de la G.V+foc : 23m2
Surface de l'aile : 20m2



Ce que les journalistes en ont pensé :

- l'aile peut rester hissée, bout au vent, sans difficulté.
Une vidéo montre la mise à l'eau du Seascape alors que l'aile est déjà envoyée.

-L'aile s'avère puissante

-Très grande réactivité : une forte poussée à peine bordée. Et l'inverse : le bateau s'arrête rapidement dès que l'aile est bout au vent.

-Facilité de manœuvre : l'écoute de l'aile est à deux brins.

-Au près :
5 à 10 degrés de remontée au vent, suplémentaires.
Vitesse au moins équivalente.

-Au débridé : résultat à peu près équivalent.

-Au portant :
"Dans 10 nœuds réels, le Seascape grand-voile + spi naviguait à 145 degrés du vent alors que nous descendions à 160 degrés, voile épaisse très choquée et fortement cambrée…"
Avec son spi supplémentaire, le Seascape Marconi s'est échappé…

























































Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: The patented ONESAILS OMER & ORI wing sail systems

Messagepar Pierre-Yves » 27 Juin 2013, 15:49

j'ai un petit commentaire personnel à faire. A mon sens, ces ailes font peut-être progresser la connaissance, mais cela reste lié à la plaisance sportive avec une maintenance active et constante. Pour une application du style croisière tranquille ou marine de travail, je ne vois pas trop ça pour demain ! Complexe, sophistiqué, coûteux... rien ne vaut la technologie "à la Russe" : simple et robuste, pouvant bien sûr faire parfois de (gros) progrès du point de vue de la performance !!

Je suis (de loin) le travail d'Onersails depuis des années, de même que je suis le travail de Skysails ou d'autres : si on peut embarquer des ingénieurs à bord, pas de problème ! Je note qu'il y a eu de gros progrès par rapport aux premiers essais d'il y a plusieurs années, mais ce serait peut-être intéressant de voir pourquoi ces concepts ne se développent pas. Il ne doit pas y avoir que l'esprit traditionnel des marins...

Comme voiles alternatives, je ne connais pour l'instant que les ailes de Matin Bleu, mais l'esprit à la base d'Aladis m'a plu. Gagner à la fois en robustesse et en performances est bien la bonne direction : tant pis si robustesse et performances sont parfois antinomiques ! Si on pense à des applications "non conventionnelles" de la voile, j'ai déjà cité la croisière tranquille et la marine de travail, je crois qu'il y a encore du pain sur la planche et qu'il n'y a pas beaucoup d'endroits comme celui-ci où on puisse en parler.

Pierre-Yves
Pierre-Yves
 
Messages: 33
Inscription: 25 Juin 2013, 15:53
Localisation: Chartres de Bretagne

Re: VIDEO ONESAILS OMER & ORI wing sail systems

Messagepar Laurent » 28 Aoû 2013, 09:38

Vous pouvez voir la vidéo du comparatif gréements des deux Seascape sur cette page du web
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: The patented ONESAILS OMER & ORI wing sail systems

Messagepar Mourakami » 29 Aoû 2013, 16:21

Pierre-Yves a écrit:j'ai un petit commentaire personnel à faire. A mon sens, ces ailes font peut-être progresser la connaissance, mais cela reste lié à la plaisance sportive avec une maintenance active et constante. Pour une application du style croisière tranquille ou marine de travail, je ne vois pas trop ça pour demain ! Complexe, sophistiqué, coûteux... rien ne vaut la technologie "à la Russe" : simple et robuste, pouvant bien sûr faire parfois de (gros) progrès du point de vue de la performance !!
Pierre-Yves


Parler de simplicité pour un gréement Marconi, je trouve ça juste drôle. Excuse-moi Pierre-Yves mais il y a beaucoup de raisons pour plutôt penser que le gréement marconi puisse être considéré de particulièrement complexe.

1- Aspect structurel
Les efforts sont colossaux, nécessitant des renforts structuraux importants sur la coque, dès que le navire atteint une certaine taille, on ne peut plus échapper à tout l’attirail des multiples barres de flèches, bastaques ou autres.
2- Aspect fonctionnel
Pour maximiser le rendement, tu dois embarquer une multitude de voiles adaptées à chaque allure la ou la voile épaisse souple seule suffi. Il n'y a vraiment que sur le vent arrière ou le spi permet un avantage mais rien n'interdit d'en monter un aussi sur le gréement ori.
3- Aspect fonctionnel 2
On ne peut pas vraiment dire que le pont est dégagé, entre les haubans, les différents bouts accumulés. Les manœuvres pour un débutant ne sont pas simples et je ne parle même pas de conduire le voilier en solitaire.
4- Aspect sécurité
A moins d'avoir, enrouleur, machin presse bouton, prise de ris automatique, le gréement marconi t'oblige à aller t'exposer, avec toute la tripaille sur le pont c'est vite casse gueule et lorsque l'on a tout l'attirail d'enrouleur, machin bouton cordage sous le pont, bonjour la maintenance en cas d'avarie. L’empannage est tout aussi problématique.

La voile d'omer est techniquement bien plus simple que l'ensemble d'un gréement marconi (quelques rails, quelques lattes, un vérin et une écoute , les efforts induits sur la coque sont faible, les manœuvres peu nombreuses alors pourquoi cette voile ne s'est pas encore imposée?

C'est encore un prototype.

Attendons de voir un produit fini et commercialisé. Quand au coût, produit en grande série, il n'y a aucune raison que cela revienne plus cher qu'un gréement marconi et tout son jeu de voiles surtout que l'on va diminuer le nombre de winch, les coinceurs, poulies et autres éléments d'accastillage.
Pour l'entretien idem, la voile d'omer ne faseye pas, sa longévité devrait être en conséquence. Le démâtage sera un vieux souvenir, il n'y a plus de gréement dormant à vérifier, plus de risque de laisser un spi dans les barres de flèche. De la même manière, on n'est plus obligé de slalomer entre les haubans pour aller sur l'avant, un risque pratiquement inexistant de se prendre une bôme.

Bref, contrairement à toi, mon humble avis de vieux voileux qui adorent son génois monté sur mousquetons, je pense que notre voile de papy est bientôt finie. Mais au moins je pourrais dire à mes petits enfants que notre voile à nous ce n'étais pas la même chose, que fallait y aller sur la plage avant pour monter le foc, ou préparer la trinquette, que la prise de ris en pied de mat ou que le brassage du spi symétrique sur le vieux first 53 bah ça c'était de la voile, de la vrai pas pour les feignasses.

Bref, on vieillit mec ;o)
Mourakami
 
Messages: 3
Inscription: 29 Aoû 2013, 14:58

Re: The patented ONESAILS OMER & ORI wing sail systems

Messagepar eric17 » 29 Aoû 2013, 21:20

Entièrement d'accord avec Mourakami, Pierre-Yves ..

- La basse technologie "à la russe", c'est la voile au tiers, question puissance & simplicité, on ne fait pas mieux,
et avec une prise de ris Paradoxo-Bigornick, ça devient facile à manipuler (je mets la voile de jonque dans la même catégorie, même si à mon goût il y a trop de ficelles.. avec des avantages et des inconvénients).

- En plus fin et plus léger, les voiles Ljungström - Montaubin, avec éventuellement un rond de chute de Hobie et des joncs en biais. Ça c'est une vraie voile de feignasse !

- Et pour la performance, des voiles épaisses.
(je suis tout ça avec étonnement, ça fait de sacrés progrès, dites donc !!)

... et pour les psycho-rigides et amateurs de gro$ winche$, le marconi :mrgreen:
sans les voiles d'avant (modulables & interchangeables, mais à quel prix !), ça ne présente aucun intérêt (À part peut-être le marché de l'occasion, dans un monde dominé par ces voiles).

(je n'ai rien dit du crab claw, du gibbons ou de sa variation "aile épaisse" en laquelle je crois beaucoup : je n'y connais rien, je n'en ai jamais vu en vrai :cry: .....)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
à la relecture, c'est un peu caricatural tout ça, mais ça résume quand même assez bien ma position :P

PS : on apprend que Richard Newick, un des rares architectes à avoir essayé la plupart de ces voiles, est mort dans la nuit du 28 au 29 aout 2013. C'est un génie qui disparait.
Avatar de l’utilisateur
eric17
 
Messages: 80
Inscription: 02 Fév 2013, 18:27

Re: The patented ONESAILS OMER & ORI wing sail systems

Messagepar Laurent » 05 Fév 2014, 13:01

Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes


Retourner vers Ailes souples / Soft wings

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité