Welcome! Anonymous

Prototype de voile aile souple à deux volets (AC 18)

Re: Prototype de voile aile souple à deux volets (AC 18)

Messagepar Alain Oriot » 08 Nov 2012, 17:03

Oui tu as raison. Dans le cas de Matin Bleu la pression sur les paliers ne vient que des mouvements latéraux du mât, mais elle est bien plus grande que l'étarquage d'une drisse, puisque quand le voilier gîte ce sont des tonnes de pression, avec en plus les accélérations dynamiques dues aux vagues.
Dans le cas d'un palier tel que nous souhaitons le faire la pression sera due à l'étarquage.
Oui les paliers peuvent être dans l'eau (les turbines de barrage que j'ai vues chez Alsthom sont immergées, avec en plus une grande pression).
Mais on peut aussi mouffler le palier avec un truc flexible (genre chambre à air), ce qu'a fait Guy sur Matin Bleu, pour le passage du mât dans le pont.
Un des meilleurs lubrifiants qui tient à l'eau est le grahite, surtout quand il est inclus dans des bagues en plastic, mais le plastic gonffle à l'eau, c'est aussi une solution.
Cordialement
Alain
Alain Oriot
 
Messages: 35
Inscription: 04 Nov 2012, 16:20

Re: Prototype de voile aile souple à deux volets (AC 18)

Messagepar Laurent » 08 Nov 2012, 19:40

Pour des mâts fixes, il me parait bien plus simple de poser deux paliers (voir un système plus rudimentaire encore) que de modifier les étambrais et emplantures. je ferais un constat similaire pour une construction de A à Z, du gréement.
Par contre, le mât rotatif, en s'assujettissant à l'aile, permet de contrôler l'incidence avec plus de précision, un point qui a son importance.


Laurent.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 838
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Prototype de voile aile souple à deux volets (AC 18)

Messagepar christophe » 13 Nov 2012, 12:58

bonjour,
Bravo pour le travail réalisé. j'ai tout de même une question vis à vis du contrôle de la cambrure de la partie supérieure du panneau de fuite. Je n'ai pas compris si vous avez une action sur le cambreur du haut. si il n'y en a pas, ne risque -t- on pas d'avoir un vrillage excessif du panneau de fuite. C'est ce que l'on remarque sur le gréement "Omer wing", Je n'ai vu ce contrôle de la partie supérieure de l'aile que sur les ailes rigides non arisables du type AC45.

Christophe
christophe
 
Messages: 6
Inscription: 10 Juil 2012, 12:27

Re: Prototype de voile aile souple à deux volets (AC 18)

Messagepar Laurent » 13 Nov 2012, 13:14

Toutes les ailes rigides des AC45/72, Class C, etc…, ont leur volet haut arrière contrôlable.
C'est que qui permet de "twister", terme anglo-saxon qui, avec d'autres, semblent devenir le langage usuel du pratiquant.
http://www.voiles-alternatives.com/viewtopic.php?f=2&t=147

Sur une aile souple de configuration similaire, la cambrure dans les hauts est sans doute moins maitrisable mais elle le sera tout de même.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 838
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Prototype de voile aile souple à deux volets (AC 18)

Messagepar christophe » 13 Nov 2012, 13:28

j'ai tout de même quelques doutes, si on a une aile avec un allongement conséquent, qu'une bonne partie de celle-ci soit inutile sauf à mettre une grosse tension sur la chute pour la contrôler, comme sur la GV d'un gréement Marconi. Ce qui serait vraiment dommage. Alors que, par exemple avec une voile de jonque, on devrait pouvoir gérer le twist en basculant le haut de la voile vers l'avant avec un centre de poussée moins en arrière du mat.
Fichiers joints
5698226.jpg
5698226.jpg (22.04 Kio) Vu 11199 fois
christophe
 
Messages: 6
Inscription: 10 Juil 2012, 12:27

Re: Prototype de voile aile souple à deux volets (AC 18)

Messagepar Laurent » 13 Nov 2012, 13:49

je crois que tu transposes trop le concept Marconi.
L'aile à deux volets, souple, semble fonctionner autrement,
C'est ce qu'Alain et Yvan ont remarqué je crois, à leur grande surprise.
Ils sont été étonnés de la tenue de l'ensemble malgré une fabrication très simple via des lattes de sapin et de la bâche bas de gamme. Je ne fais que répéter.

* * * *

Tu as cependant raison : il y a sur ce point, à bien réfléchir et faire quelques tests supplémentaires.
Et si l'on devait se fixer comme but de fédérer des savoirs, des individus, afin de proposer les plans d'une aile à deux volets - l'idée est avancée sur ce fil http://www.voiles-alternatives.com/viewtopic.php?f=2&t=146 - il faudrait bien être certain que c'est un choix tout à fait pertinent.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 838
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Prototype de voile aile souple à deux volets (AC 18)

Messagepar Alain Oriot » 13 Nov 2012, 18:55

Christophe , je te réponds sur le vrillage.

C'était la grande inconnue avant notre essai. C'est ce que je voulais tester, l'aile ne partirait-elle pas dans un vrillage excessif sans contrôle ? Sur l'aile courte de notre proto (4,50m), c'était plus facile à réaliser et à surveiller. Nous nous attaquerons bientôt à la réalisation d'une voile grandeur nature pour tester cette question.

En fait la tension sur la toile, comme l'aile est épaisse, tend à empêcher le vrillage (par exemple, si la géométrie de l'aile se rapproche d'un cylindre, elle ne vrillera pas du tout), c'est sur cet aspect de la géométrie de l'aile épaisse que je comptais. Plus l'aile est fine, plus elle aura tendance à vriller sous la pression du vent.
D'autre part, plus on multiplie le nombre de cambreurs sur la hauteur et moins le vrillage est possible, parce que le tissu travaille de plus en plus en cisaillement aigu.
Le second choix que nous avons fait pour l'empêcher de vriller, a été de faire “mourir” le second volet sur le bord de fuite du premier en haut de l'aile, ainsi nous diminuons le bras de levier que représente le second volet.

Le seul contrôle possible du vrillage, dans notre essai est la tension par le bas et le haut (par la drisse). Dans notre essai, il y avait un léger vrillage, mais beaucoup moins que pour une voile classique.
C'est aussi pour cela qu'il me semble important de changer les cames d'articulation entre les deux volets, que ces cames puissent s'articuler dans les deux directions latérales bien sûr et verticale aussi, ce qui permet d'avoir une tension réglable par volet.

Clt
Alain
Alain Oriot
 
Messages: 35
Inscription: 04 Nov 2012, 16:20

Re: Prototype de voile aile souple à deux volets (AC 18)

Messagepar Alain Oriot » 13 Nov 2012, 21:00

Toujours sur le vrillage

Pour le second volet, c'est presque plus facile de contrôler le vrillage, puisque le volet fait un triangle aigu vers le haut, et donc la pression – qui tend à décambrer la voile en hauteur – réduit plus on monte vers la pointe aiguë du second volet.
Alors bien sûr ça doit se payer par une moindre performance du haut de l'aile qui n'a plus qu'un seul volet qui travaille.
Quantifier les pressions, le travail de la toile, sa déformation géométrique en fonction des pressions… non seulement, je n'ai pas les outils, mais je ne saurai pas les utiliser s'ils existent vraiment.
Tout cela était valable sur le papier. Il restait à le vérifier par un essai qui nous a semblé concluant (même au-delà), mais ça reste toujours à vérifier sur une aile très haute. En même temps, nous ne partons pas à l'aveugle, l'exemple de l'aile de Pi28 (qui fait 13m de haut pour une corde maxi de 4m) montrait déjà qu'avec le réglage de la tension et la multiplication des cambreurs, on peut avoir une aile très rectiligne ou qui vrille.

Alain
Alain Oriot
 
Messages: 35
Inscription: 04 Nov 2012, 16:20

Précédente

Retourner vers Ailes souples / Soft wings

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron